Débat avec Laurent Ozon

 

Fin juin 2013, à Nice, E&R Nice et le site les-non-alignes.fr ont organisé un débat de fond entre Albert Ali (écrivain musulman) et Laurent Ozon (conférencier et Président de Maison Commune).

Nos deux auteurs ont ainsi pu débattre ensemble de cette problématique centrale pour l’avenir de notre peuple et de notre civilisation. Il nous est effectivement apparu opportun de confronter leurs points de vue divergents par endroits et convergents par ailleurs, les deux penseurs ayant en commun le souci de la France et de sa pérennité dans l’histoire.

Ce débat a été l’occasion pour nos intervenants de s’apercevoir, comme pour le public présent, qu’entre leurs lignes que certains voudraient irréductibles l’une à l’autre, existent en fait bien plus d’une convergence.

Parmi les thèmes abordés : la France doit-elle accepter de voir sa substance démographique changer définitivement à l’horizon 2050 ? A l’inverse, les populations d’origines étrangères présentes en France ne pourraient-elles pas devenir pour elle un atout face au mondialisme ? Après trente années de « doxa » sos-racisme, comment déconstruire le chaos communautariste ? Une « décroissance migratoire » est-elle envisageable ? Les communautés contre le communautarisme ? Assimilation ou différence, peut-être les deux ?

C’est autour de ces thématiques brûlantes que nos deux conférenciers ont ainsi pu débattre longuement avec le public à la fin de la conférence.

A l’heure où notre pays achève de se dissoudre dans le magma mondialiste à la veille de l’union transatlantique, il nous est effectivement apparu fondamental d’aller au cœur des problématiques d’identité nationale, d’immigration et d’Islam, avec deux auteurs formés et informés sur ces questions.

En effet, pour nous, c’est bien dans la confrontation des points de vue des hommes de bonne volonté que pourra se faire jour, éventuellement, la synthèse rectificatrice.

Partie 1.

Partie 2.

Partie 3.

Partie 4.

 

 

 

 

7 Commentaires

  1. richard
    30 juil 2013

    Croire que le substrat historique ethnico-culturel européen soit autochtone et exempt de tout brassage, résulte, au pire, d’une pathologie à la crapulerie intellectuelle, au mieux à une méconnaissance profonde de l’histoire de l’humanité et à la migration des peuples.

    Certes, les races et les ethnies existent, mais elles mutent, évoluent constamment, juste qu’à disparaître même (assimilation, guerre…), elles ne sont jamais éternelles.

    Ozon se trompe d’ennemis; ce n’est pas l’arabisation, ou la culture islamique qui à réduit la France à ce qu’elle est devenue, mais l’AMERICANISATION d’après guerre, qui a fait de notre pays une vulgaire succursale de la culture nécrosée du « rêve » américain.

    Le français n’est plus, remplacé par ce consommateur individualiste et mondialisé, au verbe cupide et son indispensabilité de confort autant inutile, polluant, qu’outrancier , avec en prime une accessibilité instinctive à l’orgueil totalement illégitime.

    Mais que sont et qui sont ces américains, à part des européens « expatriés »;

    -Le mal de l’Europe énoncé par Ozon, est la conséquence directe de la politique de la « race blanche » venue d’Europe: une race, devenue parasite, qui s’autodétruit, mais qui extirpe, coûte que coûte, son malheur des populations qu’elle a elle-même exploité.

    Un plaisir certain de vous visionner et de vous lire.

    (ps; à l’occasion, pouvez-vous me guider sur une bonne traduction du Coran? merci d’avance.)

    • ouhm
      15 sept 2013

      Je doute qu’Ozon défende la colonisation des usa ou la culture américaine moderne…
      Sinon, les peuples sont du « brassage » etc.. c’est un classique en France, ça pourrait s’appliquer à à peu près tout les pays, mais on ne dit ça qu’en France…
      Tant qu’aux indigènes Français, ils sont très majoritairement Celtes,
      puis Latins et Germains (Francs)
      Le reste, qui est toujours mis en avant pour parler de « brassage » ne représente en réalité rien du tout.. vikings, arabes, maures, alains, wisigoths, vandales etc… ils sont certes beaucoup en tant que peuples, mais peu en nombres, environ 300 000 personne dans la totalité des invasions barbares, certains sont partis et d’autres resté.
      Ce serai donc ça le métissage des Français ?

      Que du blabla ne servant qu’à légitimer l’immigration massive et déstructurer les peuples afin de préparer au mondialisme.

      Tant qu’a l’américanisation de la culture et des mœurs, c’est bien sur le plus gros problème, mais il est aussi réversible, le métissage de masse et le multiculturalisme ne le sont pas…

      (Ahmed Moualek a fait une vidéo il y a peu, où il dit que Albert Ali veut renvoyer les maghrébins chez eux.. il ne me semble pas que ce soit vrai)

  2. Aymar
    30 juil 2013

    Bonjour,
    Le débat est important.
    Il a manqué d’une troisième personne pour animer le débat, poser des questions et reformuler les points techniques.
    J’ai transmis ces vidéos à des amis chrétiens et musulmans. Je me sens un peu géné car, à mon avis le discours n’est pas assez assertif de la part de Laurent Ozon.
    Malheureusement, je pense que la préoccupation de l’Etat est le régime des retraite (avec quelques années de retard) et le chômage.
    Ce sujet est important (par rapport au mariage gay) et il aura dû mal à émerger.
    Merci pour le courage du débat.
    Je vous encourage à espérer et rejoindre les veilleurs dans votre ville. Pour faire réfléchir et parler d’espérance.

  3. sami
    31 juil 2013

    Autant laurent ozon a été trés bon dans son interview sur la problèmatique de l’islamocentrisme des médias et du pillages de l’afrique autant je le trouve complétement néocolonialiste sur la fausse persécutions des berbères du maroc .Il devrait se contenter de militer pour l’annulation de la dette française et de la relocalisation des entreprises .Cherchez des alliances chez les marocains contre un autre peuple c’est exactement le travaille des sionistes au soudan on a vue le résultats .

    • Vidocq
      18 fév 2014

      « la fausse persécutions des berbères du maroc »

      lorsque des populations autochtones sont interdites de donner des prenoms (berberes en l’occurence) qui ne plaisent pas a l’Etat, lorsque des populations autochtones ne peuvent pas interagir avec l’Etat (administration, justice…) dans leur propre langue, lorsque des populations autochtones ne peuvent pas celebrer des fetes religieuses ou autres ou s’organiser en accord avec une tradition qu’ils tiennent de leurs ancetres…

      Alors oui il y a persecution

  4. Y. Sami
    17 août 2013

    Je trouve M. Ozon quelque peut ambiguë dans ses propos, tout d’abord sa fixation sur le Maghreb et les magrébins, certes le gros de l’immigration est maghrébine de même que la majorité des musulmans en France, mais ça va plus loin que ça.

    Sa comparaison d’un ‘retour forcé’ hypothétique des maghrébins (et uniquement les maghrébins) avec l’expulsion des pied-noir par exemple, ce monsieur oublie que la-dite expulsion faisait suite à une guerre terrible, si terrible qu’elle à été appeler ‘la guerre sale’, il oublie également que le nombre de maghrébin en France aujourd’hui excède largement celui des pied-noir de l’époque. Mais pour lui, pas de problème, il suffit d’un volonté politique… volonté politique de quoi ? déclencher une guerre civile ? pour que tout cela ce termine en épuration ethnique (ce qui serait évident vu le rapport de force question quantité) ?

    De même ces allusions faite sourire en coin (regardez de nouveau la vidéo) aux soi-disant revendications berbères (revendication plus recherchez par des think-tank occidentaux que par les berbères eux mêmes…), ce monsieur appelle d’un coté à plus de stabilité au maghreb pour annuler les cause de l’immigration, et de l’autre participe à la subversion visant à semer la discorde dans la région…

    Au final M. Ozon n’est rien d’autre qu’un néo-colon resté bloqué sur le logiciel colonial qui cache mal son mépris et son dédain des populations arabos-magrhébine, comme le prouve ses premiers propos :

    « Des populations qui viennes trouver en Europe des ressources qu’elles ne sont pas capables de produire [...] »

    Cependant, débat intéressent et nécessaire. Nécessaire aux Musulman de France de se rendre compte que quelque soit l’interlocuteur que vous avec en Face de vous, vous (les Musulmans) serez systématiquement les grand perdant, et cela dans tout les scénarios possibles.
    Soit la communauté musulmane de France (et par extension Maghrébine) trouvera des solutions Par-Elle-Même Pour-Elle-Même, soit nous resterons toujours les grand perdant de l’Histoire.

    • Vidocq
      18 fév 2014

      « des populations arabos-magrhébine »

      Desole d’insister mais le colonialisme tres souvent n’est pas la ou on le croit

      En effet si elles sont maghrebines, les populations en question ne sont pas arabes, mais berberes.

      Certe les arabes ont envahis le maghreb, certe ces arabes se sont melangé aux maghrebins, donc aux berberes, mais 500 000 arabes ne transforment pas 10 milions de berberes dans toutes l’Afrique du Nord, en arabes.

      C’est le contraire qui se passe.

Soumettre le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>